Les meilleurs couteaux de cuisine Chef

meilleurs couteaux de cuisine Chef Combien de couteaux avez-vous dans votre cuisine ? Et combien d’entre eux coupent vraiment bien ? Comme la plupart d’entre nous, vos tiroirs regorgent de couteaux de toutes tailles, mais lorsqu’il faut découper un jambon, ou un aliment qui demande de la précision, aucun ne fait l’affaire. Pourtant, avec l’apparition de toutes ces émissions télévisées culinaires, tout le monde rêve secrètement de savoir se servir d’un couteau de cuisine comme les plus grands chefs étoilés. Effiler, tailler, couper… Tous ces gestes demandent une parfaite maîtrise, une précision et un savoir-faire ; c’est indéniable ! Mais sans un bon couteau de chef, même les plus grands pourraient se retrouver en difficulté. Du manche, à la forme de la lame en passant par son aiguisage, lors de la fabrication d’un couteau de chef, tout est étudié pour offrir un confort d’utilisation, une précision et une efficacité optimales.

La preuve en est que le premier investissement des apprentis cuisinier est inévitablement la fameuse mallette de couteaux. Un équipement pouvant coûter jusqu’à des milliers d’euros. Mais devant un nombre grandissant d’amateurs ayant le désir de cuisiner comme un chef, et n’ayant pas un tel budget à investir dans ce qui peut leur paraître un simple ustensile de cuisine, il a été nécessaire et bénéfique pour les fabricants d’adapter la confection de ces fameux couteaux à un public plus large, sans pour autant négliger les particularités qui font de ces instruments de vrais couteaux de chef.

Les meilleurs couteaux de cuisine Chef

Et malgré les caractéristiques rigoureuses que doivent prendre en compte les fabricants, il est possible de trouver sur le marché des dizaines de couteaux très différents les uns des autres : matériau, forme, longueur du manche et de la lame, lame forgée ou découpée, etc… Et bien sûr, chaque marque vous dira que son couteau est le meilleur… Alors pour être sûr de ne pas choisir le mauvais produit en se laissant influencer par de belles paroles, nous avons nous-même étudié le marché du couteau de chef et déniché 5 produits relativement accessibles à tout public, et proposant des caractéristiques supérieures. Voici donc une sélection dans laquelle vous retrouverez plusieurs types de couteaux, et qui vous aidera à faire un choix selon votre niveau, vos désirs et caractéristiques personnelles.

NomTaillePoids 
Wüsthof TR4596-7/2626 cm299 g
Kai TDM-170218 cm399 g
Shan Zu18 cm780 g
Wüsthof TR4582-7/2626 cm113 g
Tojiro dp série18 cm272 g

1. Wüsthof TR4596-7/26

Wüsthof TR4596-7/26 A Solingen, berceau de la coutellerie Allemande se trouve la maison Wüsthof. Fondée en 1814, elle conçoit des couteaux d’exception. Le label « Made In Germany » associé à une qualité et une robustesse irréprochable, ont permis à Wüsthof de se construire une jolie réputation et d’exporter aujourd’hui ses couteaux dans plus de 80 pays dans le monde entier. Afin que chaque pièce soit reconnaissable, les couteaux Wüsthof sont marqués par un célèbre trident sur la lame. Pour garantir la solidité et la durabilité de ses lames, elles sont forgées dans une seule pièce d’un acier spécial trempé et doté d’une haute teneur en carbone. Et avant de vous être fournis, les couteaux sont aiguisés avec précision de façon à ce que vous obteniez une lame tranchante et une puissance de coupe inégalable.

Large et rigide, cette lame permet aussi bien de couper la viande que le poisson, mais également d’émincer les fines herbes et de tailler les légumes quelle que soit leur consistance. Bref, vous pourrez réaliser n’importe laquelle des découpes grâce à sa forme courbée qui assure un mouvement de balancier fluide et précis et un parfait équilibre.

La technologie de pointe Petec de Wüsthof lui garantit un tranchant extrême. « Petec » est la nouvelle technologie de WÜSTHOF développée par leurs techniciens. Il s’agit d’une nouvelle technique d’affûtage : les lames sont mesurées au laser avant d’être affûtées, les programmes informatiques calculent l’angle de tirage individuel pour chaque lame. Des robots de précision affûtent ensuite les lames sur les meules humides, puis les couteaux sont polis une dernière fois sur une meule spéciale. Il a été prouvé que la qualité des couteaux forgés avec cette technologie est supérieure à celle des couteaux aiguisés avec les anciens processus d’affutage manuels. Enfin, en achetant un couteau chef de Wüsthof, vous bénéficierez d’une garantie à vie !

2. Kai TDM-1702

Kai TDM-1702 La beauté du manche de ce couteau traditionnel japonais en lamelles de pakka compressées et rehaussées par une mitre à son extrémité, alliée à celles de sa lame en acier inox polie et composée de 32 couches et d’un noyau central en acier VGMAX (un matériau très dur et particulièrement résistant à la corrosion) en fait une véritable œuvre d’art !

Un couteau aussi beau que performant grâce à l’acier très dur qui le compose, particulièrement résistant à la corrosion et possédant une dureté Rockwell de 61+/-1. Mais également des caractéristiques qui en font un couteau de professionnel par excellence puisque doté d’une capacité antibactérienne, et d’une résistance à l’humidité et aux chocs. Cela ne veut pas dire que vous pouvez laver votre couteau au lave-vaisselle. Prenez soin d’un tel bijou et entretenez-le avec délicatesse. Il le mérite !

La série Shun damas dont est issu ce couteau remporte un large succès auprès des cuisiniers les plus exigeants. Le tranchant convexe de sa lame ainsi que l’affutage manuel de chaque couteau Shun garantissent une coupe remarquable.

Ainsi, entre son efficacité et son design incomparable, c’est un vrai trésor qui viendra fièrement orner votre cuisine et vous assurer des découpes optimales puisque la légèreté, la solidité et la flexibilité des lames seront parfaitement équilibrées.

3. Shan Zu

Shan Zu Restons au Japon avec une autre marque toute aussi prestigieuse bien que relativement récente sur le marché de la coutellerie japonaise puisque c’est en 2016 qu’elle lance son premier modèle de couteau professionnel : le couteau japonais Damas VG10 en acier damassé. Grâce à ce modèle côtoyant la perfection, Shan Zu a su s’imposer comme l’une des marques les plus incontournables et se construire rapidement une renommée engendrant une forte augmentation de ses ventes et permettant à la marque de se hisser en tête de classement. Devant un tel succès, il a fallu diversifier ses produits. C’est pourquoi, elle compte aujourd’hui 4 catégories de couteaux parmi lesquelles on retrouve la célèbre série « Shan Zu Pro Chef » tant appréciée des professionnels de cuisine. L’avantage pour les amateurs, c’est aussi son excellent rapport qualité/prix.

Sa netteté de coupe est 4 fois supérieure à la moyenne grâce à l’acier de Damas ; l’un des meilleurs du monde. Reconnu pour sa très haute qualité, il donne des lames extrêmement tranchantes pour peu qu’il soit associé à un matériau d’aussi bonne qualité. Et c’est avec le miroir que Shan Zu a choisi d’associer ce couteau. Quelle alliance surprenante pour un couteau ! Et pourtant, le résultat n’est autre qu’une lame mince possédant une vitesse de coupe hors-norme.

La poignée est quant à elle composée d’un tissu en fibre de verre imprégné de résine époxy unique, appelé « matériau G10 ». C’est ce qui rend le couteau très confortable en main et ultrarésistant à la corrosion et à l’usure.

La longueur de la lame de ce couteau est de18cm, pour de 2,5 mm d’épaisseur. Mais le mieux est peut-être de l’essayer. Vous n’avez rien à perdre puisque si vous n’êtes pas satisfait, il vous sera 100% remboursé !

4. Wüsthof TR4582-7/26

Wüsthof TR4582-7/26 Wüsthof se devait d’apparaitre deux fois dans ce classement. Nous n’allos pas refaire le topo sur cette marque Allemande, mais seulement en rappeler les points forts qui sont le mode de fabrication de ses lames dites « découpées », et la technologie PETec, développée par leurs techniciens afin d’obtenir une qualité de couteaux supérieure à ceux aiguisés avec les anciens processus d’affutage manuels.

Ce couteau de la gamme « Classic » ne déroge donc pas à la règle et est lui aussi parfaitement équilibré pour réaliser une découpe sans effort. Son design classique, puisque tel est le thème, et sobre font de lui un ustensile au look intemporel. Il vous satisfera donc à 100% par ses qualités ergonomiques et sa précision lors de la découpe de n’importe lequel de vos aliments. Sachez que la gamme Classic de Wüsthof s’est imposée comme la référence de la coutellerie haut de gamme aussi bien pour les professionnels que pour les amateurs passionnés.

Fait d’acier inoxydable, ce couteau ne pèse que 263 grammes, et son manche riveté est en Polyoxyméthylène : un matériau offrant de très bonnes caractéristiques physiques telle qu’une résistance élevée à la traction, aux chocs, aux agents chimiques et une large plage de température d’utilisation.

Et inutile de rappeler que, comme tous les couteaux Wüsthof fabriqués à Solingen, en Allemagne, il bénéficie d’une garantie à vie.

5. Tojiro dp série

Tojiro dp série Encore un produit Japonais dans cette sélection ! Les Nippons sont donc affutés dans la fabrication de couteaux de chef ! Et cette fois, c’est Tojiro, une marque implantée à Nigata en 1955 qui clôture ce top 5. Partis du raisonnement simple qu’un bon couteau est avant tout fait pour couper, Tojiro utilise un acier appelé VG10. C’est un excellent acier produit par un sidérurgiste Japonais qui a révolutionné le monde de la découpe car les lames réalisées avec ce matériau ont absolument toutes les caractéristiques recherchées dans un produit de qualité : coupe, tenue de coupe, facilité d’affûtage, et résistance à la corrosion. Les gammes de couteaux réalisées dans cet acier vont du moyen de gamme à des pièces artisanales de maîtres couteliers. Ce qui en dit long sur ses aptitudes !

Très prisés par les brigades des restaurants étoilés pour la coupe, et l’ergonomie du manche, ces couteaux sont pensés aussi bien pour les chefs étoilés, que pour les amateurs de coupes fines et de beaux couteaux de cuisine.

Le manche est en “eco-wood”, un bois composite antibactérien, donc respectueux de l’environnement lui offrant une ligne épurée. Classicisme et sobriété, donc, pour un couteau de cuisine ergonomique et aussi maniables que précis avec une longueur totale de 31 cm pour 18 cm de lame. Sans oublier sa garantie à Vie. Encore une belle prouesse des Japonais tant sur le style, que sur la qualité, et les prestations.

Couteaux de cuisine – Guide d’achat

Qu’est-ce qu’un couteau de cuisine ?

Un couteau de cuisine dit « couteau de chef » est un ustensile extrêmement tranchant permettant de réaliser des découpes précises, d’effiler vos aliments grâce à un manche ergonomique permettant d’éviter les blessures malgré la rapidité de coupe. Il est composé de 7 parties, dont 5 uniquement dans la lame.

Prenez le coté tranchant de la lame et divisez-le en trois : la pointe de la lame, la partie centrale et l’arrière (la partie proche du manche).

La pointe est idéale pour émincer les oignons, carottes, poivrons, ail et autres petits légumes. Elle sera privilégiée pour réaliser toutes les découpes minutieuses. Avec la partie médiane, il sera plus facile de couper des matières aussi molles que dures. La lame inclinée (typique d’un couteau chef) est idéale pour hacher les poireaux ou le persil, par exemple. Enfin, la zone arrière de la lame, près du manche, est parfaite pour la découpe d’aliments très résistants puisque c’est à cet endroit que l’on peut exercer une plus grande pression.

La partie la plus large de la lame, peut également être utilisée dans la pratique de la cuisine puisque son corps permet d’aplatir, d’écraser, de soulever ou de manipuler les produits.

Le dos de la lame (le côté non tranchant) est solide et peut casser les petits os, ou encore ouvrir la carapace des crustacés…

Et, enfin, la soie est la partie de la lame qui s’introduit dans le manche : son prolongement au sein du manche. Elle sert à l’assemblage entre le manche et la lame et peut être de différentes formes. Vous pourrez distinguer un couteau de chef de n’importe quel autre couteau par son manque de garde. Cette dernière empêchant le hachage des aliments, un couteau chef professionnel ne peut pas posséder de garde.

Comment choisir le meilleur couteau de cuisine ?

Bien que pour avoir le droit de se vanter d’être un vrai couteau de chef, certaines caractéristiques sont obligatoires, les fabricants bénéficient tout de même d’une marge de personnalisation. Ce qui laisse un large choix lors de votre achat. Parmi les caractéristiques variables, vous retrouverez les matériaux et le mode de fabrication de la lame, sa longueur ainsi que celle de la soie, par exemple. Voici donc une rapide étude de ses caractéristiques et quelques conseils qui vous permettront de faire votre choix en toute conscience.

Les matériaux de fabrication de la lame. L’acier inoxydable est probablement le plus connu et le plus utilisé. Il résiste très bien à la corrosion, mais le manque de carbone dans l’alliage en fait une lame peu robuste, qui perdra son tranchant plus rapidement. L’acier carbone a l’avantage de garder son tranchant plus longtemps que l’acier inoxydable. Mais il résiste mal à la corrosion et à la rouille au contact de l’eau. Il faudra donc régulièrement l’affiler. L’idéal est donc d’allier l’acier inoxydable au carbone. C’est le matériau principalement recommandé par les professionnels. Il allie la dureté du carbone à la résistance à la corrosion de l’acier inoxydable. Enfin, on a vu apparaître il y a quelques années les lames en céramique. Elles ont l’avantage de ne pas donner de goût de métal à la nourriture, de ne pas nécessiter d’aiguisages fréquents de la lame et d’avoir une bonne durabilité du tranchant. Cependant elles sont plus fragiles et nécessitent un aiguisage par diamant qui doit être de préférence réalisé par un professionnel.

Le mode de fabrication de la lame ne peut être que de deux types : découpé ou forgé. Lorsqu’une lame est récupérée dans une feuille d’acier, on dit qu’elles sont « découpées ». Elles sont caractérisées par leur légèreté. Mais comme elles ne possèdent pas de mitre (parties métalliques qui viennent orner les extrémités du manche), l’équilibre du couteau en est affecté. Les lames forgées sont plus prisées des professionnels car elles offrent une meilleure prise en main et sont en principe plus tranchantes. Le couteau forgé est sculpté dans le métal d’un seul tenant. La soie entre au complet dans le manche qui est donc plus lourd, plus solide et plus tranchant.

La longueur de la lame, elle peut varier entre 10 et 30cm. Vous devrez faire votre choix selon le type d’aliment que vous découperez le plus souvent avec. C’est aussi une question de ressenti et de préférences personnelles.

La longueur de la soie est un critère très instructif concernant la qualité : plus elle est longue, plus le couteau sera robuste. Donc, si vous trouvez un couteau avec une soie pleine (prenant toute la longueur du manche), vous pourrez être sûr que votre couteau sera solide et équilibré. C’est d’ailleurs ce que les professionnels recommandent. A savoir qu’elles sont plus souvent obtenues avec les lames forgées.

Comment entretenir et aiguiser son couteau de cuisine ?

Il est évident que votre couteau s’usera avec le temps. S’il perd de son tranchant, c’est à cause d’une courbe microscopique qui se forme alors sur le fil. Pour éviter cela, il est nécessaire de traiter régulièrement votre lame plutôt que d’avoir à raviver complètement le fil.

Aiguisez donc régulièrement vos couteaux. Pour cela, il existe trois solutions : un fusil, un aiguiseur ou une pierre à aiguiser. Il est également recommandé d’utiliser vos couteaux sur des planches en bois ou en plastique et non sur du métal ou un plan de travail en granit pour ne pas abîmer la lame.

Concernant le nettoyage ; bien que certains couteaux aient le mérite de passer au lave-vaisselle, son usage est fortement déconseillé. Lavez-les de préférence à la main, surtout s’ils sont en acier au carbone. Ne les laissez pas tremper et essuyez-les aussitôt après nettoyage car même en acier inoxydable, le métal craint l’humidité.

Enfin, pensez à bien ranger vos couteaux. Ne les mélangez pas, et ne les mettez pas en contact avec d’autres ustensiles pour éviter les frottements qui pourraient user le fil. L’idéal est de ranger vos couteaux sur une barre magnétique ou dans un bloc.